Votre navigateur n'accepte pas les coockies
Accueil

 

Objectifs

Être capable d’identifier un stock par son fonctionnement, les moyens qu’il met en œuvre et ses indicateurs.

Être capable d’organiser et de gérer un lieu de stockage (magasin, stockage déporté, zone de picking, entrepôt…).

Introduction à la gestion de stock

Une des missions d‘un logisticien est de savoir gérer son stock avec efficacité.

Le but étant de satisfaire au mieux le client tout en maintenant les coûts de stockage au plus bas.

Une des questions qu‘un logisticien est en droit de se poser est :

Faut-il travailler avec un niveau plus élevé de stockage pour assurer une meilleure disponibilité ?

Le but de ce cours n‘est pas d‘y répondre, des méthodes de gestion existent pour cela, mais de voir concrètement ce qui est lié à la gestion physique des stocks pour appliquer les méthodes de gestion de stock.

Qu‘est-ce qu’un stock ?

Un stock représente les biens achetés, transformés ou à vendre, qui interviennent dans le cycle d‘exploitation de l‘entreprise.

Il a pour vocation principale de réguler les consommations tout en maitrisant les flux.

Il offre une disponibilité immédiate d‘un bien pour servir un besoin.

Il est utilisé pour gérer les matières, les marchandises, les produits intermédiaires, les produits finis, mais aussi les fournitures utilisées directement ou indirectement dans les différents processus de fabrication ou de vente.

Les méthodes de gestion

Il existe des méthodes permettant d‘évaluer les quantités optimales à stocker en fonction de deux paramètres fondamentaux que sont la date et la quantité commandée.

C‘est la gestion économique des stocks.

On peut ainsi commander à date fixe ou variable en fonction notamment du délai d‘approvisionnement, et à quantité fixe ou variable.

Leur but étant de supprimer les goulots d‘étranglement dans le flux de gestion des biens. La méthode de juste à temps (JAT) par exemple partage cet objectif.

Les risques

Le surstockage

Maintenir un niveau de stock trop élevé entraine des coûts importants (logistique, immobilisation, etc.). De plus certains produits stockés risquent de devenir obsolètes ou bien de mal vieillir. 

Le sous-stockage

Dans ce cas c‘est la fonction idoine du stock qui n‘est pas remplie avec les conséquences associées : arrêt de production, articles pas disponibles à la commande donc clients insatisfaits, etc. On parle alors de rupture de stock.

Des outils mathématiques existent pour éviter la rupture de stock.

Des outils techniques permettent de répondre à la problématique de rupture de stock :

Bonne lecture et bonne formation.

 

Jackadit