Votre navigateur n'accepte pas les coockies
Accueil

Gestion informationnelle des stocks

Les frais de personnel peuvent représenter 40% des coûts d’un entrepôt.

La tendance actuelle est donc d’automatiser autant que possible.

Les investissements peuvent devenir très importants.

La maintenance des installations devient un point crucial.

1. Le logiciel de gestion d’entrepôt

Les fonctionnalités de gestion physique des stocks peuvent être supportées soit par :

1.a. L’E.R.P

E.R.P.
Enterprise Ressource Planning = PGI = Progiciel de Gestion Intégré
(SAP, JDE…)

Représentation de différents modules de l’ERP qui s’interfacent (finance, commercial, planification de production, appros, gestion des stocks…)

Les fonctionnalités de la gestion d’entrepôt peuvent être définies dans l’E.R.P. ou un développement à partir de l’E.R.P. peut être mis en œuvre.

1.b. Le logiciel de gestion de l’entrepôt

Un logiciel de gestion d’entrepôt est une application informatique chargée d’automatiser un grand nombre de tâches habituelles sur un site logistique. Il s’agit de saisies, de mémorisations, de calculs divers, d’optimisations, de contrôles, l’établissement de statistiques…

On l’appelle WMS = Warehouse Management System.

Il est dans certains cas interfacé avec l’ERP (représenter à côté de l’ERP)

Les apports d’un WMS :

2. Le Code-barres

Le code à barre est aujourd’hui la solution technique la plus utilisée pour acquérir automatiquement une information.

Cela est dû à l‘informatisation massive des entreprises que nous avons connues ces dernières années associé aux nombreuses qualités du code à barres réalisant la liaison entre le papier et l’informatique.

2.a. Les qualités du code-barres

Gains de productivité, limitation des erreurs de saisie

2.b. Les lecteurs de code à barres

Le crayon lecteur

crayon lecteur

Avantages

Inconvénients

Le lecteur CCD (douchette)

Lecteur CCD ou douchette

Le lecteur laser

Lecteur laser

2.c. Exemples connus de codification

Ex. : Code INSEE, départements français, pays…

1. Le code EAN13

Le code EAN 13 : « European Article Number 13 » : codification des articles vendus en grande distribution. 13 est le nombre de caractères utilisés. Organisation gérée en France par le GENCOD, devenu GS1 France. C’est le code utilisé pour la grande majorité des produits de consommation et que l’on retrouve sur les codes barres (pour l’identification des produits).

3248643276322
Pays (France = 3) CNUF = Code National Unité Fournisseur attribué à l’entreprise CIP = Code Interface Produit = numéro de produit Clé = contrôle du code

Méthode pour déceler des permutations sur deux positions voisines : cas de la clé du code EAN13 :

324864327632
2+8+4+2+6+224*3=72
3+4+6+3+7+3=26+26
=98
La clé est le complément de la somme pour obtenir un multiple de 10. Ici, la clé est 100-98=2

2. Le code EAN128

EAN 128 : « European Article Number 128 » : codification normalisée d’informations logistiques.

Pour l’identification des unités de d’expédition (la palette, éventuellement le carton)

3. Le code 39

Construit autour du code 39, ce standard identifie les unités d‘expédition et de conditionnement échangées entre les équipementiers et les constructeurs automobiles.

4. Cas d’aucun standard appliqué à l’activité

Lorsqu‘ aucun standard n’est appliqué à votre activité, différentes questions permettent de limiter votre choix :

2.d. Différents types de codes-barres

A. Codes linéaires

2/5 Entrelacé Code barre 2/5 entrelacé - Numérique
- Longueur variable
- Caractère de contrôle
- Bidirectionnel
Codabar / Monarch Code barre Codabar / Monarch - Numérique et $ : / - . + 
- Longueur variable
- Caractère de contrôle
- Bidirectionnel discret
Code 39 Code barre Code 39 - Alphanumérique et /*-.+$%
- Longueur variable
- Auto-contrôlé
- Bidirectionnel discret
Code 128 Code barre Code 128 - Table Ascii
- Longueur variable
- Auto-contrôlé continu
- Bidirectionnel
EAN / UPC Code barre EAN/UPC - Numérique
- Longueur fixe (5/8/13/...)
Code 11 Code barre Code 11 - Longueur variable
- Discret

B. Codes bidimensionnels (2D)

QR Code Code barre QR code
(Encodé : 01234ABCDEF)
- Alphanumérique et — Espace : $ % * + - . : / ;
- 4 niveaux de sécurité
DATAMATRIX Code barre Datamatrix - Table Ascii/Iso
- Longueur 2000 Ascii / 1000 Iso
- 4 Niveaux de sécurité
PDF 417 Bidimensionnel / Empilé Code barre PDF 417 - Table Ascii/Iso
- Longueur 2000 Ascii / 1000 Iso
- 8 Niveaux de sécurité

C. Codes empilés

Code 16 K Code barre Code 16 K - Alphanumérique
- 5 à 10 caractères par ligne
Codablock Code barre Codablock - Alphanumérique
- Longueur 1 à 22 voir 44 lignes pour le Codablock F

3. Les terminaux portables

Les terminaux portables sont de véritables ordinateurs conçus pour la capture/collecte de données. Certains sont d‘ailleurs équipés d‘un lecteur de code barre. Ils sont suffisamment robustes pour être utilisés dans les milieux industriels et assez légers pour les applications linéaires en magasin comme les inventaires et la gestion de stocks.

Terminal portable Terminal portable psion Terminal portable VH10

Les nouveaux terminaux peuvent être utiliser comme de véritables systèmes d‘encaissement en WIFI

Dresser l‘inventaire physique au moyen d‘un terminal d‘inventaire de la taille d‘un téléphone portable permet de gagner un temps considérable par rapport à la méthode dite « manuelle » : inutile de fermer le magasin pour compter les stocks ; et réaliser l‘inventaire in situ pendant les heures d‘ouverture de la semaine, c‘est avoir tout le personnel de vente non plus dans l‘arrière-boutique mais bien dans le magasin, là où se trouvent les clients.

Terminal portable 3

Attention, cet outil moderne et pratique s‘utilise exclusivement avec un progiciel de gestion commerciale.

Avec un tel équipement (progiciel + terminal de lecture autonome), l‘inventaire est en principe permanent car les produits sont inventoriés après chaque entrée et/ou sortie.

3.a. Une application des terminaux portables : le picking vocal

Chez certains éditeurs de terminaux mobiles ou d’informatique de gestion d’entrepôt, sont développées les premières générations de modules de préparation de commandes vocales. Basé sur la reconnaissance vocale, ce système permet via un ensemble casque / micro au préparateur de "communiquer" avec le système de gestion d‘entrepôt. Chaque utilisateur doit au préalable opérer un "paramétrage vocal".

Une fois ce paramétrage effectué, il suffit de se connecter pour que le système affecte des ordres de déplacements et de prises aux préparateurs. Chaque opération peut être contrôlée oralement par confirmation de l‘adresse des emplacements et décompte des unités prélevées / restant à l‘adresse picking. La communication entre le serveur et l‘opérateur est donc réciproque, le système étant en mesure d‘interpréter les messages de l‘opérateur.

Avantages :

En libérant les mains du préparateur, le picking vocal permet à la fois d‘améliorer la productivité et de réduire les erreurs de préparation.

4. Le pick to light et le put to light

4.a. Le pick to light

Pick to light
système de préparation de commandes assisté par ordinateur qui indique au préparateur, à l’aide d’un voyant situé sur les emplacements de stockage, l’endroit où il doit effectuer le prélèvement.

La lecture optique des codes-à-barres des unités prélevées permet au système de contrôler la préparation au fur et à mesure de sa réalisation et de déclencher le prélèvement suivant.

4.b. Le put to light

Put to light
mode de préparation des commandes assisté par ordinateur qui indique au préparateur, à l’aide d’un signal lumineux, dans quel contenant il doit déposer les articles des différentes commandes clients dont il a préalablement et simultanément prélevé tous les articles.

À chaque vague de commandes, chaque contenant est affecté à une commande client ; la lecture optique du codes-à-barres des unités prélevées déclenche le signal lumineux du contenant dans lequel il doit être déposé.

4.c. Avantages des deux applications

Avantages :

5. La RFID

5.a. Définition et principe de la RFID

La RFID
Radio Frequency Identification = Identification par Radio Fréquence
Bac avec etiquette RFID

C‘est une technologie de marquage et de lecture sans contact des marchandises. Les objets sont équipés de pastilles légères (tag) qui sont lues à courte distance à l’aide de petits terminaux portables.

Principe

Il existe plusieurs types d‘étiquettes, leur point commun étant la possibilité qu‘elles offrent d‘être lues à distance à l‘aide d‘un signal radio.

On distingue deux catégories :

Dans tous les cas, ce qui caractérise les tags RFID, c‘est :

5.b. Avantages de la RFID

5.c. Le marché de la RFID

Les étiquettes RFID intéressent tous les marchés, puisqu‘elles permettent de suivre les matières semi-ouvrées ou manufacturées :

On peut donc prévoir facilement leur essor rapide au détriment du code-barres, moins cher certes, mais beaucoup moins performant.

Utilisation du RFID

On peut classer le RFID en 4 grands marchés :