Votre navigateur n'accepte pas les coockies
Accueil

Choix stratégiques et positionnements

1. Les choix stratégiques

1.a. Place de l‘étude d‘entrepôt dans la stratégie logistique d‘entreprise

Strategie logistique

Le schéma ci-dessus (adapté par A.K. Samii de William C. Copacino) montre les dix composantes d‘une stratégie logistique. Il va de soi que la conception, l‘étude de positionnement et l‘étude d‘un ou plusieurs entrepôts ou plates-formes doivent s‘intégrer dans la stratégie logistique de l‘entreprise et ne sauraient être réalisés indépendamment d‘un plan logistique.

1.b. Nature de l‘exploitation et propriété des locaux

On peut distinguer sommairement les formules suivantes :

Les différents types d‘xploitation et propriétés des locaux
Le personnel de l‘entreprise Le personnel extérieur
Les locaux de l‘entreprise Entrepôt propre Externalisation dans l‘entreprise
Les locaux extérieurs Location Partagé / Spécifique

1.c. Entrepôts privés et entrepôts publics

Le choix entre entrepôt public ou entreposage privé est en principe simple et souvent présenté ainsi :

En réalité le problème est beaucoup plus complexe :

Les choix entre les différentes formules doivent donc être étudiés au cas par cas. Cependant, en ce qui concerne l‘investissement et les charges, il existe des différences importantes entre les divers modes.

1.d. Tendance à la réduction du nombre des entrepôts

Depuis quelques années, on constate une tendance forte à la réduction du nombre d‘ entrepôts. Ceci résulte de deux facteurs :

On démontre que lorsqu‘on regroupe les demandes d‘un même produit, par exemple les demandes de plusieurs entrepôts équivalents sur un seul entrepôt, cette variabilité du regroupement n‘est pas proportionnelle au nombre d‘entrepôts regroupées mais à la racine de ce nombre.

Par exemple si l‘on regroupe 4 entrepôts ayant chacun un stock de sécurité de 100 unités d‘un article , soit 400 unités au total , le stock de sécurité de l‘entrepôt unique sera avec le même taux de service de 100 x racine de 4 = 200.

Cette réduction du nombre des entrepôts accompagnée d‘une augmentation de leur importance permet de mettre en œuvre économiquement des techniques automatisées et des stockages de grande hauteur avec une réduction des coûts.

2. Positionnement d‘un entrepôt

2.a. Positionnement d‘un entrepôt

Entrepôt unique : où positionner un entrepôt ?

Entrepôts multiples :

On peut tout d‘abord vouloir déterminer l‘emplacement optimal d‘une plate-forme ou d‘un entrepôt dont on connaît tous les points à approvisionner à partir de cet entrepôt et tous les points d‘où proviennent les marchandises. C‘est le problème de l‘entrepôt unique.

Assez souvent c‘est un problème de plate-forme ou d‘entrepôt régional pour un groupe industriel : les marchandises proviennent d‘un petit nombre de points relativement éloignés, une ou plusieurs usines, mais les points à livrer sont nombreux et tous dans une même région ; il s‘agit alors de trouver l‘emplacement optimal dans cette région et les limites à donner à cette région.

Un distributeur rencontrera un problème très semblable dans la mesure où il considère les surfaces de vente d‘une région, surfaces qu‘il doit approvisionner à partir de sa plate-forme. Les marchandises proviennent de multiples fournisseurs assez souvent franco et ces fournisseurs peuvent changer très souvent de telle sorte que ce qu‘il doit optimiser, ce sont les transports depuis la plate-forme vers les points de distribution.

Le problème peut être un peu plus complexe si l‘on ne se limite pas à envisager la position d‘un seul entrepôt mais d‘un nombre d‘entrepôts à déterminer sur un territoire assez vaste pour optimiser les transports vers tous les clients de ce territoire. Il va falloir déterminer à la fois :

2.b. Le principe du barycentre

La méthode du barycentre permet de déterminer un point théorique optimal d’implantation d’un entrepôt ou à l’intérieur d’un entrepôt (ex : poste de filmage).

Les coordonnées des points à desservir peuvent être pondérées par un indicateur de trafic exprimé en poids, volume, distance, nombre de lignes de commandes, ou chiffre d’affaires...
Ceci en fonction de :

Le but étant de réduire les coûts de déplacements ou les distances, afin de se placer au plus près de ses clients (internes ou externes). Les clients n’ont pas toujours la même importance, il faut donc en tenir compte également dans la pondération.

Pour comprendre le principe du barycentre on peut s‘imaginer le dispositif suivant :

Principe du barycentrePrincipe du barycentre

 

L‘anneau se positionne spontanément au "barycentre" du plan, là où devrait être l‘entrepôt pour minimiser les tonnes - kilomètres.

Un tel dispositif n‘est jamais réalisé. Il est strictement pédagogique. On le reconstitue par le calcul :

Le site pour lequel cette somme est minimale est optimal pour ce critère.

Méthodologie

Démarche guidée

Objectif : Localiser le futur emplacement d‘un entrepôt

Huit marques de la région Nord veulent s’unir pour externaliser une partie de leur logistique de distribution.

Huit marques localisées avec leur trafic hebdomadaire
Marques Villes de production Trafic hebdomadaire actuel
Méo Lille 280T
Jean Caby Lille 300T
Soufflet Alimentaire Valenciennes 250T
Brasserie Duyck Jenlain 500T
Jean Baptiste Delpierre Boulogne-sur-Mer 150T
Europâte Lens 180T
Céma Lille 135T
Guiot Saint-Amand 120T

Les fonctions qu’elles ont prévues d’externaliser (stockage, préparation de commandes, emballage), seront assurées dans un entrepôt géré en G.I.E. (Groupement d’Intérêt Économique) et opérationnel dans 2 ans.

Mission : Rechercher l’implantation optimale de cet entrepôt.

Consignes de travail :

Travail à faire :
  1. Compte tenu de l’évolution du tonnage expédié chaque semaine, corriger les valeurs du trafic.
  2. Sur la carte de la région Nord ci-dessous, repérer les axes sur les bords extérieurs de la feuille puis relever les coordonnées des villes où sont situées les unités de production.
  3. Pondérer les coordonnées par la valeur du trafic corrigé et effectuer les totaux demandés.
  4. Déterminer les coordonnées du point d’implantation optimale puis situer le bâtiment sur la carte de la région.
Carte de la Région Nord
Étape 1 : Corriger le trafic « t »

L’entrepôt sera réalisé dans 2 ans aussi le tonnage qui sert de base aux calculs doit être corrigé en fonction de l’évolution prévue.

Comment procéder ?

Attention ! La Sté Duyck n’envisage aucune évolution, son tonnage n’est donc pas modifié.

calculs du trafic corrigé
Marques Trafic hebdomadaire actuel Évolution du trafic Calculs Trafic corrigé
Méo 280T 0.025 280*(1+0.025)2 294.18 t
Jean Caby 300T 0.03 300*(1+0.03)2 318.27 t
Soufflet Alimentaire 250T 0.045 250*(1+0.045)2 273.01 t
Brasserie Duyck 500T 0 500 t
Jean Baptiste Delpierre 150T 0.02 150*(1+0.02)2 156.06 t
Europâte 180T 0.042 180*(1+0.042)2 195.44 t
Céma 135T 0.06 135*(1+0.06)2 151.69 t
Guiot 120T -0.01 120*(1-0.01)2 117.61 t
Total 120T 2006.26 t
Étape 2 : Calculer la somme « n i »

totaliser toutes les valeurs de trafic « t » corrigées (on obtient 2 006,26 tonnes).

Étape 3 : Tracer et identifier les axes

repérer l’axe des abscisses « x » sur le bord inférieur de la feuille.

repérer l’axe des ordonnées « y » sur le bord latéral gauche de la feuille.

Carte de la Région Nord corrigée
Étape 4 : Relever les coordonnées des villes de production

mesurer les coordonnées de chaque unité de production.

Exemple : quelles sont les coordonnées de la ville de Lille ?

plaçer le zéro d’une règle graduée sur l’axe des ordonnées « y », mesurer 14 cm jusqu’au point situant la ville de Lille. Ceci correspond à l’abscisse « x i ».

plaçer le zéro d’une règle graduée sur l’axe des abscisses « x », mesurer 13 cm jusqu’au point situant la ville de Lille. Ceci correspond à l’ordonnée « y i ».

Étape 5 : Pondérer les coordonnées

Les coordonnées « x i » (14) et « y i » (13) doivent être multipliées par le trafic « n i » correspondant.

Exemple pour la Société Méo (trafic = 294,18)

x i n i = 14 x 294,18 = 4 118,52
y i n i = 13 x 294,18 = 3 824,34

Remarque : Pour faciliter l’application de la méthode, il est préférable de présenter les résultats sous forme de tableau :

calculs du trafic corrigé
Marques Trafic corrigé xi xini yi yini
Méo 294.18 t 14 4118.52 13 3824.34
Jean Caby 318.27 t 14 4455.78 13 4137.51
Soufflet Alimentaire 273.01 t 21 5733.21 9 2457.09
Brasserie Duyck 500 t 23 11500 7 3500
Jean Baptiste Delpierre 156.06 t 9 1404.54 12 1872.72
Europâte 195.44 t 13 2540.72 10 1954.40
Céma 151.69 14 2123.66 13 1971.97
Guiot 117.61 t 18 2116.98 10.5 1234.91
Total 2006.25 t 33993.41 20952.94
Étape 6 : Calculer les coordonnées du point d’implantation

Abscisse du point = 33993.94 / 2006.25 = 16,94 ----> X = 17

Ordonnée du point = 20952.94 / 2006.25 = 10.44 ----> y = 11

Étape 7 : Localiser le point sur le plan

mesurer « x » soit 17 cm sur l’axe des abscisses.

mesurer « y » soit 11 cm sur l’axe des ordonnées.

traçer, à partir de ces points, deux perpendiculaires aux axes : l’intersection est le lieu d’implantation.

Conclusion : l’entrepôt sera situé entre Lille et Saint Amand.

Critères favorables à cette implantation :

Exercice 9 - Calcul barycentrique (0h40)

2.c. Détermination des distances et des itinéraires

Méthode géographique

Le principe se base sur les distances à "vol d‘oiseau" et l‘utilisation du théroème de Pythagore.

On peut mutliplier les résultats par un coefficient pour tenir compte du fait que les routes ne sont pas en ligne droite et des obstacles naturels à contourner (lac, montagne, etc)

Distancier

La france est divisée en 632 zones et un annuaire indique :

Les distanciers traditionnels fournissent des distances approchées de zone à zone que l‘on utilise encore souvent pour la tarification.

Distancier informatique

Les programmes informatiques de distanciers permettent de déterminer des itinéraires optimisés en tenant compte de nombreux paramètres et d‘en calculer la longueur totale :

2.d. Méthode de centration

Distance de livraison entre quatre villesMéthode de centration

 

Si l‘on veut déterminer l‘emplacement de l‘entrepôt principal à partir d‘un des lieux de livraison, il suffit de calculer comme ci-dessus le total des kilométrages depuis chacun des lieux possibles : C‘est alors le lieu optimal.

On peut aussi pondérer les distances par les tonnages. Si les tonnages concernés sont respectivement de 500, 300, 120 et 400 tonnes pour A, B, C et D, on calcule :

A : = 400*300 + 120*400 + 300*400 = 288 000 T/km
B : = 120*240 + 300*500 + 500*300 = 328 800 T/km
C : = 300*320 + 500*400 + 400*240 = 392 000 T/km
D : = 500*400 + 400*500 + 120*320 = 438 400 T/km