Votre navigateur n'accepte pas les coockies
Accueil

Arbre de défaillance

1-Présentation

L’analyse par l’ADD est une analyse déductive. Cet outil graphique permet de présenter la démarche conduisant à une défaillance

2-Concepts et composants graphiques

Un ADD est composé d’évènements reliés entre eux par des opérateurs logiques

2.a-Concepts

Cette organisation graphique permet de voir les liens entre les évènements d’après une structure ascendante

2.b-Composants graphiques

Un ADD est généralement représenté verticalement avec :

Les évènements sont de plusieurs types :

Un ADD a pour but d’ordonner, d’analyser et d’évaluer toutes les causes possibles conduisant à un évènement indésirable 

Les opérateurs logiques

Opérateurs logiques d’un arbre de défaillances

Les symboles de transfert

Ils permettent la réduction de la taille de l’ADD en évitant les répétitions de branches identiques ou semblables.

Symbole de transfert d’un arbre de défaillances

3-Construction d’un ADD

3.a-Détermination de l’évènement indésirable

C’est à partir de l’étude des défauts potentiels que sera identifié l’évènement indésirable

3.b-Détermination des limites de l’étude

La construction d’un ADD allant de l’évènement indésirable jusqu’aux évènements de base, il est nécessaire de fixer des limites à l’étude. Elles sont géographiques et temporelles.

Elles permettent d’éliminer les cas sans intérêt.

3.c-Procédure itérative

Le procédé itératif est inscrit dans la méthode de construction d’un ADD.

Un évènement, indésirable ou intermédiaire, suppose que l’on cherche ce qui l’a produit et ce jusqu’aux limites de l’étude

4-Méthodologie

Lors de la construction d’un ADD, il faut respecter certaines règles afin de ne pas s’éloigner de la logique de lecture et d’exploitation.

4.a-Élaboration horizontale

Il est tentant de rechercher en cascade les évènements d’une même branche, depuis l’évènement indésirable jusqu’à la limite de l’étude.

Cependant il est absolument nécessaire de mener l’analyse horizontalement.

Pour un évènement il faut chercher toutes les causes immédiates, nécessaire et suffisantes (CINS) de son niveau avant de passer au niveau inférieur.

Si l’élaboration ne se fait pas comme cela, vous risquez de générer des décalages dans le graphique qui rendront sa lecture et sa compréhension difficile.

4.b-Liaisons et désignation des évènements

Vous ne devez pas avoir deux opérateurs logiques qui se suivent. Il faut absolument enchainer sur des évènements.

Exemple d’un ADD :

Exemple d’un arbre de défaillances

5-Analyse quantitative

Équivalente à l’évaluation de la criticité par l’AMDEC, l’analyse quantitative de l’ADD permet d’estimer la probabilité d’apparition d’un évènement indésirable.

À condition de connaître la probabilité de défaillance des organes d’un système on peut calculer la probabilité de défaillance du système

Exercice

Construire l’arbre de défaillance des enchaînements d’évènements pouvant conduire à une mauvaise lecture de codes à barres affectant un système d’aiguillage par lecture d’étiquettes apposées sur des unités de conditionnement.

 

 

Correction