L‘accessibilité des contenus Web (WCAG 2.0).

Les différents niveaux de lecture des WCAG 2.0.

Les particuliers et les organisations qui utilisent les WCAG sont très variés et comprennent des concepteurs Web, des développeurs Web, des décideurs, des acheteurs, des enseignants et des étudiants. Afin de répondre aux besoins variés de ces publics, plusieurs niveaux de lecture sont proposés : de grands principes, des règles générales, des critères de succès testables ainsi qu‘un riche ensemble de techniques suffisantes, de techniques recommandées et d‘échecs fréquents documentés avec des exemples, des liens vers des ressources et du code.

Tous ces niveaux de lecture (les principes, les règles, les critères de succès ainsi que les techniques suffisantes et les techniques recommandées) forment un ensemble qui donne une aide sur la façon de créer un contenu plus accessible. Les auteurs sont encouragés à consulter et à appliquer tous les niveaux qu‘ils peuvent mettre en œuvre, y compris les techniques recommandées, afin de répondre au mieux aux besoins du plus grand nombre possible d‘utilisateurs.

Notons que même du contenu conforme au niveau le plus élevé (AAA) ne sera pas accessible aux personnes ayant tous les types, les degrés ou les combinaisons de limitations fonctionnelles, en particulier dans les domaines cognitifs, du langage et de l‘apprentissage. Les auteurs sont encouragés à prendre en compte l‘ensemble des techniques, y compris les techniques recommandées, et à rechercher des conseils appropriés à propos des bonnes pratiques en vigueur afin de faire en sorte que les contenus Web soient accessibles, autant que possible, à cette communauté. Des métadonnées (en anglais) pourront aider l‘utilisateur à trouver les contenus qui correspondent le mieux à ses besoins.

Les documents d‘accompagnement des WCAG 2.0.

Le document des WCAG 2.0 est conçu pour satisfaire ceux qui ont besoin de standards techniques stables auxquels il est possible de faire référence. D‘autres documents, appelés documents d‘accompagnement, sont basés sur les WCAG 2.0. Ils répondent à d‘autres fins et offrent la possibilité d‘être mis à jour pour décrire comment les WCAG devront être appliquées pour les technologies futures. Les documents d‘accompagnement comprennent :

  1. Comment satisfaire aux WCAG 2.0 (en anglais) - Une liste personnalisable de références rapides pour les WCAG 2.0 qui contient toutes les règles, les critères de succès et les techniques utilisables par les auteurs lorsqu‘ils développent et évaluent les contenus Web.

  2. Comprendre les WCAG 2.0 (en anglais) - Un guide pour comprendre et mettre en œuvre les WCAG 2.0. On y trouve un court document de « compréhension » pour chaque règle et chaque critère de succès dans les WCAG 2.0 ainsi que pour certains éléments clés.

  3. Les techniques pour les WCAG 2.0 (en anglais) - Un regroupement de techniques et d‘échecs fréquents, chacun dans un document distinct contenant une description, des exemples, du code et des tests.

  4. Les documents des WCAG 2.0 (en anglais) - Un diagramme et une description de la façon dont les documents techniques sont reliés entre eux.

Voir la Vue d‘ensemble des Règles pour l‘accessibilité des contenus Web (en anglais) pour une description des éléments d‘accompagnement, y compris les ressources éducatives en lien avec les WCAG 2.0. Des ressources supplémentaires qui couvrent des points tels que des analyses de rentabilité sur l‘accessibilité, la planification des mises en œuvre d‘améliorations de l‘accessibilité des sites Web ou les politiques d‘accessibilité sont décrits dans les ressources de la WAI (en anglais).

Les règles pour l‘accessibilité des contenus du Web, qui sont proposées à travers ce référentiel, reposent sur le WCAG 2.0 (Web Content Accessibility Guidelines 2.0), rédigé par la WAI.

Les WCAG 2.0 adoptent une approche thématique proposant 12 directives structurantes selon 4 principes fondamentaux.

Chaque « Principe » regroupe une série de règles. Chaque règle est détaillée sous la forme d‘un ou plusieurs « critères de succès » reliés aux tests unitaires. Ce document est à inclure en annexe du cahier des charges de toute opération de mise en oeuvre ou de refonte de contenu Web.

Principe 1 : Perceptible

L'information et les composants de l'interface utilisateur doivent être présentés à l'utilisateur de façon à ce qu'il puisse les percevoir.

Principe 2 : Utilisable

Les composants de l'interface utilisateur et de navigation doivent être utilisables.

Principe 3 : Compréhensible

Les informations et l'utilisation de l'interface utilisateur doivent être compréhensibles.

Principe 4 : Robuste

Le contenu doit être suffisamment robuste pour être interprété de manière fiable par une large variété d'agents utilisateurs, y compris les technologies d'assistance.

5-Conformité

Cette section est normative.

Cette section reprend les exigences de conformité aux WCAG 2.0. Elle explique aussi comment faire une déclaration de conformité, ce qui est optionnel. Finalement, elle décrit la signification du terme compatible avec l‘accessibilité, puisque la conformité ne peut dépendre que des technologies qui sont utilisées de manière compatible avec l‘accessibilité. Le document Comprendre la conformité (en anglais) comprend des explications plus précises sur la notion de compatibilité avec l‘accessibilité.

Les exigences de conformité

Afin qu‘une page Web soit conforme aux WCAG 2.0, toutes les exigences suivantes doivent être satisfaites :

1. Niveau de conformité : l‘un des niveaux de conformité suivants est atteint par le respect de la totalité de ses critères de succès.

  • Niveau A : pour une conformité de niveau A (le niveau minimal de conformité), la page Web satisfait à tous les critères de succès de niveau A ou une version de remplacement conforme est fournie.

  • Niveau AA : pour une conformité de niveau AA, la page Web remplit tous les critères de succès de niveau A et AA ou une version de remplacement conforme au niveau AA est fournie.

  • Niveau AAA : pour une conformité de niveau AAA, la page Web remplit tous les critères de succès de niveau A, AA et AAA ou une version de remplacement conforme au niveau AAA est fournie.

Note 1 : bien que la conformité se définisse par paliers, les auteurs sont invités à mentionner (dans leur déclaration) tous les critères de succès satisfaits au-delà du niveau de conformité atteint.

Note 2 : il n‘est pas recommandé de se fixer le niveau AAA comme objectif à l‘échelle de sites entiers car il n‘est pas possible de satisfaire à tous les critères de succès du niveau AAA pour certains contenus.

2. Pages complètes : la conformité (et le niveau de conformité) s‘entend uniquement pour des pages Web complètes et ne peut être atteinte si une partie de la page Web est exclue.

Note 1 : dans le but de déterminer la conformité, les versions de remplacement à une partie du contenu de la page sont considérées comme une partie de la page quand les versions de remplacement peuvent être obtenues directement depuis la page, comme par exemple, une description longue ou la présentation de remplacement d‘une vidéo.

Note 2 :les auteurs de pages Web qui ne peuvent être considérées comme conformes en raison d‘un contenu qui n‘est pas sous le contrôle de l‘auteur peuvent envisager d‘utiliser une déclaration de conformité partielle.

3. Processus complets : quand une page Web fait partie d‘un ensemble représentant un processus (comme une succession d‘étapes devant être complétées afin d‘accomplir une activité), toutes les pages Web du processus sont conformes au moins au niveau spécifié. (La conformité à un certain niveau est impossible s‘il existe une page de ce processus qui n‘atteint pas au moins ce niveau.)

Exemple : une boutique en ligne présente une série de pages permettant de sélectionner et d‘acheter des produits. Toutes les pages de la séquence depuis le début jusqu‘à la fin (le paiement) sont conformes afin que toute page faisant partie du processus soit conforme.

4. L‘usage des technologies selon des méthodes exclusivement compatibles avec l‘accessibilité : la satisfaction à un critère de succès ne dépend que des méthodes d‘utilisation des technologies qui sont compatibles avec l‘accessibilité. Toute information ou fonctionnalité proposée d‘une manière non compatible avec l‘accessibilité est également disponible sous une forme compatible avec l‘accessibilité. (Voir Comprendre la compatibilité avec l‘accessibilité (en anglais).)

5. Non interférence : si des technologies sont employées de manière non compatible avec l‘accessibilité ou non conforme, alors elles n‘empêchent pas les utilisateurs d‘accéder au reste de la page. En outre, la page Web dans sa globalité continue de répondre aux exigences de conformité dans chacun des cas suivants :

  1. quand toute technologie non dépendante est activée dans l‘agent utilisateur,

  2. quand toute technologie non dépendante est désactivée dans l‘agent utilisateur et

  3. quand toute technologie non dépendante n‘est pas reconnue par l‘agent utilisateur

De plus, les critères de succès suivants s‘appliquent à tout le contenu de la page, y compris au contenu dont on ne dépend pas autrement pour atteindre la conformité, car un échec à les satisfaire pourrait perturber toute utilisation de la page :

  • 1.4.2 - Contrôle du son,

  • 2.1.2 - Pas de piège au clavier,

  • 2.3.1 - Pas plus de trois flashs ou sous le seuil critique et

  • 2.2.2 - Mettre en pause, arrêter, masquer.

Note : si une page ne peut pas être rendue conforme (par exemple une page de test de la conformité ou une page d‘exemple), elle ne peut pas être incluse dans le périmètre de conformité ou dans une déclaration de conformité.

Pour plus d‘information et des exemples, voir Comprendre les exigences de conformité (en anglais).

Déclarations de conformité (optionnelle)

La conformité est définie seulement pour les pages Web. Toutefois, une déclaration de conformité peut être faite pour une seule page, une série de pages ou un ensemble de pages Web reliées entre elles.

Éléments requis pour une déclaration de conformité

Une déclaration de conformité n‘est pas obligatoire. Les auteurs peuvent se conformer aux WCAG 2.0 sans faire aucune déclaration. Toutefois, si une déclaration de conformité est faite, cette déclaration de conformité doit inclure les informations suivantes :

  1. Date de la déclaration;

  2. Titre des Règles, version et URI : « Règles pour l'accessibilité des contenus Web (WCAG) 2.0 »

  3. Niveau de conformité satisfait : (Niveau A, AA ou AAA)

  4. Une brève description des pages Web, comme une liste d‘URI pour lesquelles la déclaration est faite en précisant si les sous-domaines sont inclus dans la déclaration.

    Note 1 : les pages Web peuvent être décrites sous forme de liste ou par une expression qui décrit tous les URI inclus dans la déclaration.

    Note 2 : les produits Web qui ne comportent pas d‘URI avant leur installation sur le site Web du client peuvent comporter un engagement à l‘effet que le produit sera conforme une fois installé.

  5. Une liste des technologies Web dont dépend l‘utilisation du contenu.

Note : si un logo de conformité est utilisé, il devrait constituer une déclaration et doit donc être accompagné des éléments requis pour une déclaration de conformité tel qu‘énumérés ci-dessus.

Éléments optionnels d‘une déclaration de conformité.

En plus des éléments ci-dessus qui sont requis pour une déclaration de conformité, considérer la possibilité d‘ajouter des informations pour aider les utilisateurs. Les informations supplémentaires recommandées comprennent :

  • Une liste des critères de succès qui vont au-delà du niveau de conformité atteint. Cette information devrait être donnée d‘une façon que les utilisateurs pourront utiliser, de préférence sous la forme de métadonnées lisibles par machine.

  • Une liste des technologies qui « sont utilisées mais dont l‘utilisation du contenu ne dépend pas ».

  • Une liste des agents utilisateurs, incluant les technologies d‘assistance qui ont été utilisées pour vérifier le contenu.

  • De l‘information à propos des dispositions prises pour aller au-delà des critères de succès dans le but d‘améliorer l‘accessibilité.

  • Une version lisible par machine d‘une métadonnée sur les technologies spécifiques dont dépend l‘utilisation du contenu.

  • Une version lisible par machine de la déclaration de conformité.

Note 1 : lire Comprendre la déclaration de conformité (en anglais) pour plus d‘information et pour des exemples de déclarations de conformité.

Note 2 : lire Comprendre les métadonnées (en anglais) pour plus d‘informations à propos de l‘utilisation des métadonnées dans une déclaration de conformité.

Déclaration de conformité partielle - Contenu fourni par un tiers.

Parfois, des pages Web sont créées afin que l‘on puisse y rajouter un contenu. Par exemple, une application Web de courrier électronique, un blogue, un article permettant l‘ajout de commentaires par les utilisateurs ou des applications acceptant du contenu généré par l‘utilisateur. Un autre exemple serait une page, telle que celles d‘un portail ou d‘un site d‘informations, composées d‘une somme de contenus rédigés par de multiples contributeurs ou des sites insérant automatiquement, au fur et à mesure, du contenu provenant d‘autres sites, tels que des publicités insérées automatiquement.

Dans ces cas-là, il est impossible lors de l‘affichage original de savoir quel sera le contenu non contrôlé de ces pages. Il est important de remarquer que le contenu non contrôlé peut également affecter l‘accessibilité du contenu contrôlé. Deux options sont envisageables :

  1. La détermination de conformité peut être basée sur la connaissance de l‘existant. Si une page de ce type est vérifiée et réparée (le contenu non conforme est enlevé ou mis en conformité) en moins de deux jours ouvrables, alors une détermination ou affirmation de la conformité peut être faite puisque, excepté les erreurs dans le contenu généré en externe qui sont corrigées ou enlevées lorsqu‘elles sont découvertes, la page est conforme. Aucune affirmation de conformité ne peut être faite s‘il est impossible de vérifier ou de réparer le contenu non conforme

    ou

  2. Une « déclaration de conformité partielle » peut être faite comme quoi la page n‘est pas conforme, mais qu‘elle pourrait l‘être si certaines parties étaient enlevées. La forme de cette déclaration pourrait être : « Cette page n‘est pas conforme, mais pourrait être conforme aux WCAG 2.0 niveau X si les parties suivantes, issues de sources non contrôlées, lui étaient retirées ». De plus, ce qui suit pourrait également être reconnu comme un contenu non contrôlé comme décrit dans la déclaration de conformité partielle :

    1. C‘est du contenu qui n‘est pas contrôlé par l‘auteur.

    2. C‘est du contenu décrit de façon à être identifié par les utilisateurs (par exemple, on ne peut pas les décrire comme « toutes les parties que nous ne contrôlons pas » à moins qu‘elles ne soient clairement marquées comme telles).

Déclaration de conformité partielle - Langue.

Une « déclaration de conformité partielle selon la langue » peut être faite lorsqu‘une page n‘est pas conforme et pourrait l‘être si la compatibilité avec l‘accessibilité était assurée pour toutes les langues utilisées dans la page. La déclaration s‘énonce alors comme suit : « Cette page n‘est pas conforme, mais serait conforme aux WCAG 2.0 au niveau X si la compatibilité avec l‘accessibilité était assurée pour la (les) langue(s) suivante(s) : »