Le dilemme stocks / délai

1. Un stock, c’est QUOI ?

Un stock est une provision de produits en instance de consommation.

Produit.

Image de places libres dans un avion

Comprendre la notion de coût de stock : Les places libres dans un avion sont un stock ! Donc ça à un coût !

Consommation.

Pour un gestionnaire de stock, un produit est consommé dès qu'il est sorti du stock.

Dans le cadre d’une Supply Chain (chaîne logistique), on va parler de flux physique.

Image expliquant ce qu'est le flux entrant et sortant

L'image ci-dessus illustre bien la notion de flux et le parallèle avec la notion de stock.

On comprend ainsi aisément que la différence de débit crée du stock.

Dans une entreprise, la désynchronisation de flux internes entraine soit des arrêts de poste ou des files d’attente croissantes en amont de certains postes.

2. Loi de Little

Pour l’historique, cette loi fut trouvée par John Little dans les années 60. Son principe est simple :

Le nombre de clients dans une file d’attente (l) est égale au taux d’arrivée moyen des clients (λ) multiplié par le temps de traitement (ω).

l = λω

La loi de Little (1961), issue de la théorie des files d'attente, établit un lien entre l'en-cours de production, le temps de traversée de la production (ou lead time) et le débit de production (ou throughput).

Exemple 1 : caisse de supermarché

Si j’ai 3 clients par minutes qui arrivent à la caisse et que le traitement d’un client prends 2 minutes, le temps d’attente moyen d’un client est de 6 minutes.

Exemple 2 : Le délai entre l'entrée des matières en stock et la livraison des produits finis aux clients est de trois mois.

Si l’entreprise vend en moyenne 1000 produits finis par mois, il y a approximativement 3000 produits (en pièce détachés et semi-finis ) dans l’usine.

WIP = LT x T

Avec :

Le débit peut être vu soit comme la capacité à produire soit comme la consommation du client.

Cette formule est souvent considérée sous la forme suivante :

LT = WIP / T

3. Un stock, ça sert à QUOI ?

3.a Les fonctions des stocks

On peut résumer les fonctions des stocks en quatre points :

  1. Fonction de service
  2. Fonction de régulation
  3. Fonction de circulation ou de découplage
  4. Fonction technologique

3.a.1 Fonction de service

Les fonctions de service (ou fonctions commerciales si on est dans le cas d'un stock de produits finis) assurent une livraison immédiate au flux de demandes face à des dates de besoin non prévisibles.

3.a.2 Fonction de régulation

Cela concerne essentiellement les produits saisonniers.

3.a.3 Fonction de circulation ou de découplage

Exemple : Fabrication de 150 portières par heure avec 30 véhicule/h pour le montage ;

La fabrication des portières se fait au rythme suivant :

  • 10h pour Avant Gauche,
  • 2h30 pour changement outillage,
  • puis 10h AV Droite,
  • 2h30 pour changement outillage,
  • 10h AR Gauche,
  • 2h30 pour changement outillage,
  • 10h AR Droite,
  • 2h30 arrêt

Au total la fabrication se fait en 50h et on aura fait les 1500 mais un stock se constitue entre la presse et les lignes de montage avec un stock max de 1200 puisque 300 sont consommés par heure !

3.a.4 Fonction technologique

Cela concerne par exemple des pièces en cours de séchage dans un four, ou en transport.

On pourrait rajouter une cinquième fonction. Elle concernerait les stocks de spéculation !

3.b Zéro stock ?

La philosophie du stock zéro est l'essence même du Juste-à-temps initié par Toyota dans les années 70.

à l'époque cela était en totale rupture avec la démarche de gestion de stock.

Dans notre exemple avec les portières, cette approche viserait à réduire le délai de changement d’outil pour réduire le stock.

4. Un stock, c’est OÙ ?

Tout au long de la supply chain nous rencontrons des stocks qui sont de différentes natures.

Image situant où se trouvent les stock dans une supply chain

On peut également citer les stocks concernant les fournitures de maintenance, les pièces de rechanges, les consommables, etc.

Quelques définitions :

Stock de consignation
Le stock se trouve chez le client mais appartient au fournisseur.
GPA (Gestion partagée des approvisionnements
Ce type de gestion de stock permet une visibilité sur les prévisions, les promotions ou encore la consommation.

5. Gérer un stock, c’est QUOI ?

Pour gérer un stock on considère les problématiques suivantes :

  1. La demande
  2. L’approvisionnement
  3. En-cours, stock physique et stock disponible

5.1 La demande

La demande client est une donnée exogène c'est-à-dire non contrôlable, extérieure à la production.

C’est le service marketing qui est en charge des moyens d’action la concernant.

Une demande peut être stationnaire (constante) ou non stationnaire (évolutive) avec un caractère aléatoire qui la rend difficilement prévisible.

Il existe des méthodes de prévision de la demande qualitative (intuition d’expert) et quantitative (extrapolation statistique d’historique et régression statistique si on intègre plusieurs autres variables explicatives).

5.2 Approvisionnement

L'approvisionnement répond à la question du délai d’obtention de la commande suite à un ordre de réapprovisionnement

Ce délai est soit constant, soit modélisable par une loi de probabilité (Loi de Poisson).

On entend par délai, les délais de transmission de l’information, de production, de transport, de réception et contrôle, etc.

5.3 En-cours

Les en-cours concernent tout ce qui subit une transformation ou est en attente ou en transfert entre deux opérations par opposition à ce qui est en stock (article rangé en magasin qui ne subit pas de transformation).

Le stock disponible = stock physique + quantité commandé mais pas encore réceptionné – demandes non encore satisfaites.

Pour réponde à la question, gérer un stock, c'est faire en sorte qu'il soit constamment apte à répondre aux demandes des clients, des utilisateurs des articles stockés.

Différence entre utilisateur et client = celui pour qui ont fait le produit.
Il n'est pas rare que le montant annuel des achats atteigne 50 % du C.A. Suivant les branches d'activités, il peut même atteindre 75 %.
Question :

Si l'on considère une entreprise où le pourcentage du montant annuel des achats par rapport au CA est de 50 %, combien représente une diminution des commandes de 2% seulement liée à une saine gestion des stocks ?

Réponse :

Une économie égale à 1 % du C.A.. (2/100 = 1/50 ;-)

Elle est du même ordre de grandeur que les bénéfices distribués qu'elle permettrait de doubler.

Le stock représente dans un bilan d’une entreprise de 20 à 80 % du total des actifs.

Quant aux sommes investies dans les stocks, elles sont souvent d'environ 20 % du C.A. et atteignent parfois 100 %.

Question :

Si dans une entreprise, le pourcentage des sommes investies par rapport au CA est de 30 %, combien représente une diminution du niveau des stocks liée également à une saine gestion des stocks.

Réponse :

Cela libère une trésorerie égale à 10 % du chiffre d'affaires et entraîne une diminution des charges financières égale à 1 % du C.A., l'économie ainsi réalisée est là encore égale au volume des bénéfices distribuées.

Le stock engendre un important besoin de financement ainsi que des coûts de gestion.

Les fonctions de la gestion de stock sont :

La gestion des stocks est socle de la gestion industrielle !

Illustration maison de la qualité adaptée à la gestion de stock

Qui est concerné ?

6. Point de découplage

Si l'on schématise la supply chain du fournisseur au client avec les différents stocks, le délai promis au client va de l'achat de la matière première jusqu'à la livraison du produit fini au client.

Illustration du délai promis au client

Le point de découplage est le moment qui sépare ce qui est de l'ordre du prévisionnel et ce qui est de l'ordre de la commande.

Ce point de découplage dépend du type de « fabrication ».

Illustration du point de découplage

Point de découplage en fonction du type de « fabrication ».

Illustration du délai de réponse au marché

7. Différents types de stocks

Les différents types de stock que l'on peutrencontrer dans le milieu industriel sont :

Tous les articles, entreposés dans un magasin ou un atelier, qui servent à rendre indépendantes les opérations successives dans le processus de fabrication (ou dans la distribution) sont considérés comme stock.

On peut les classer en deux familles :

Dans un stock de transfert (en cours), un article peut être en attente, mais le circuit qu'il doit suivre et sa destination sont connus.

Dans un stock d'organisation, un article ne peut sortir sans un ordre de sortie (bon de sortie, OF,...).

Illustration des deux familles de stock

8. Pilotage de la production

Le stock intervient également dans le pilotage d'une production.

Illustration du stock dans le pilotage d'une production

Pour produire à un rythme différent de celui avec lequel on doit livrer les clients, vous avez besoin d'un stock de couverture.

Pour réagir aux variations de la demande des clients à court terme, aux « urgences » et pannes, à la non qualité, etc, vous avez besoin d'un stock de sécurité.

Ces stocks peuvent se calculer.

Il faut cependant distinguer deux types de stock au niveau de la production.

Ils sont à la base tributaires de la demande client.

Illustration des deux types de demande

Les besoins indépendants, extérieurs à l'entreprise, comme les pièces terminées et les pièces de rechange, sont soumis au choix du consommateur : la prévision est la méthode de planification de ces besoins.

Les besoins dépendants sont tous les besoins rentrant dans la chaine de fabrication : ils peuvent être et même doivent être calculés.

8.a Stock de fabrication

Joseph Orlicky est un ingénieur américain, qui a conçu dans les années 1960, le MRP (Material Requirements Planning - Management des Ressources de Production en français) et qui s'est intéressé aux méthodes de planification des besoins.

Il a déterminé les deux types de besoin ("principe d'Orlicky").

Un système déterministe est un système qui réagit toujours de la même façon à un événement, c'est-à-dire que, quoi qu'il se soit passé auparavant, à partir du moment où le système arrive dans un état donné, son évolution sera toujours identique

8.b Stock de distribution

8.c Stock disponible …

Quelques définitions...

Le stock physique
C'est le stock réellement présent dans un magasin.
Les réceptions prévues
Ce sont les articles devant intégrés le stock magasin à une date future.
Ces articles ne sont pas encore présents physiquement dans les magasins, mais cependant comptabilisés dans le fichier stock de la GPAO.
Les réservations
Ce sont des articles devant être pris du stock magasin pour réaliser un ordre de fabrication à une date future.
Ces articles sont présents physiquement ou non dans les magasins et comptabilisés dans le fichier stock de la GPAO.

Illustration du stock disponible

Le stock disponible est égale au stock physique augmenté des réceptions prévues et diminué des réservations.

Stock disponible = stock physique + réceptions prévues - réservations

Le stock disponible se calcule à une date donnée.

Jour 1 2 3 4 5 6
Stock physique 50
Réception prévue 120 30
Réservation 40 250
Stock disponible 50 130 160 -90 -90 -90

9. Niveaux de stock

Illustration du stock actif, de protection et moyen

LE STOCK ACTIF
C'est celui qui évolue constamment par le jeu des sorties de magasin et des réapprovisionnements.
LE STOCK PROTECTION
C'est celui dont la raison d'être est de parer à toute interruption de stock.
LE STOCK MOYEN
Le stock moyen représente le stock permanent donc l'investissement qui doit retenir l'attention de la direction.
Stock moyen = moitié du stock actif + stock de protection

Les stocks masquent les problèmes

Illustration du niveau de stock

Si l'on abaisse le niveau de stock, cela :

Illustration de la baisse du niveau de stock

10. Objectifs contradictoires …

Selon le service de l'entreprise dans lequel on se situe, les objectifs concernant les stocks sont contradictoires …

Marketing

Finances

Production

En terme financier et de délai
Stock important
Stock faible

Satisfaction maximale du client

Pas de rupture

Risque de rupture

Insatisfaction du client

Coûts de stockage et de gestion élevés
Coûts de stockage et de gestion faibles