Votre navigateur n'accepte pas les coockies
Accueil

Accessibilité : Thématiques et critères RGAA

1-Qu‘est ce que le RGAA ?

Le RGAA (Référentiel général d’accessibilité pour les administrations) est un recueil de règles et de bonnes pratiques qui visent à améliorer l’accessibilité des sites Web des administrations.

Il se fonde sur les normes et standards en vigueur, notamment le standard international WCAG 2.0.

Il préconise que les contenus Web soient « perceptibles, utilisables, compréhensibles et robustes ».

Le RGAA est un document conçu pour rendre service concrètement sur le terrain. Cela se traduit dans sa structure, qui propose :

2-Les objectifs du RGAA

Le RGAA a pour objectif de favoriser l’accessibilité des contenus diffusés sous forme numérique à travers les canaux Web, téléphonie et télévisuel.
Dans sa version actuelle :

Quel est le cadre juridique du RGAA ?

3-À qui s’adresse le RGAA ?

Le RGAA s’adresse en priorité aux autorités administratives : ministères, établissements publics administratifs, organismes de sécurité sociale, collectivités locales, etc.

Au sein de ces autorités, les utilisateurs du RGAA sont :

Le RGAA concerne également des acteurs tels que les prestataires travaillant sur les systèmes d’information de l’administration, les éditeurs de services de communication en ligne, etc.

De qui émane le RGAA ?

La conception du RGAA est le résultat du travail conjoint de la direction générale de la modernisation de l’État (DGME) et de la délégation interministérielle aux personnes handicapées (DIPH).

Sa mise en œuvre sera assurée par le comité interministériel du handicap (CIH)

4-Les critères de succès

Les critères de succès sont reportés sous la forme d‘un document annexe car le volume est trop important pour figurer ici de manière efficace et utilisable.
Il s‘agit de l‘annexe 1 qui a pour objectif de lister l’ensemble des conditions auxquelles tout contenu Web doit se conformer pour être accessible.

Reprenant l‘organisation du document WCAG 2.0, cette annexe est structurée en quatre chapitres appelés « Principe » qui sont :

Chaque « Principe » regroupe une série de règles. Chaque règle est détaillée sous la forme d‘un ou plusieurs « critères de succès » reliés aux tests unitaires.

Ce document est à inclure en annexe du cahier des charges de toute opération de mise en oeuvre ou de refonte de contenu Web.

Composition d‘une fiche « critère de succès »

Une fiche est structurée de la manière suivante :

Critère Descriptif
Niveau Précise le niveau WCAG (A, AA, AAA)concerné par le critère
Objectif Indique les objectifs du critère de succès présenté
Explication Donne des informations complémentaires sur le critères
Exemple Lorsque cela est possible, fournit un exemple de mise en oeuvre
Tests Fournit la lsite des tests permettant de contrôler la conformité au critère

5-Les tests unitaires

Les tests unitaires sont reportés sous la forme d‘un document annexe car le volume est trop important pour figurer ici de manière efficace et utilisable.
Il s‘agit de l‘annexe 2 dont l’objectif est de fournir un ensemble de tests permettant de vérifier l’accessibilité des contenus Web. Il peut être utilisé lors de la mise en oeuvre des contenus pour tester le respect des conditions d’accessibilité ou dans le cadre de contenus existants pour mesurer leur niveau d’accessibilité.
Cette annexe est donc structurée en douze chapitres thématiques qui sont :

Chaque chapitre thématique regroupe des séries de tests. Chaque test est expliqué et relié au WCAG 2.0 au moyen d‘une fiche dont la composition est détaillée ci-après. Le niveau de priorité en est déduit.

Composition d‘une fiche « test unitaire »

Une fiche est structurée de la manière suivante:

Champ d‘application: Indique les éléments HTML, CSS, javascript ou autre sur lesquels le test doit être appliqué.

Procédure de test: Indique la méthodologie à suivre pour réaliser le test.

Difficulté de test: Indique la difficulté estimée pour appliquer le test. 3 niveaux : facile, moyen, difficile.

WCAG 2.0 Techniques: Cette partie fait référence aux techniques disponibles pour mettre en oeuvre l‘accessibilité. Elles sont disponibles ici. Les techniques sont regroupées en grands domaines listés ci-dessous :

WCAG 2.0 Failures: Cette partie fait référence aux défauts observés dans la mise en oeuvre de l‘accessibilité. Ils sont disponibles ici et numérotés de F1 à F89.

Critère de succès: Lien vers le(s) critère(s) de succès correspondant dans le WCAG 2.0.

Niveau WCAG déduit

« Afin de répondre aux besoins de divers groupes et de différents contextes, trois niveaux de conformité ont été définis : A (le plus bas), AA et AAA (le plus élevé). »

Les critères de succès ont été associés à l’un des niveaux sur la base de divers facteurs sont la liste est proposée (en anglais) dans la page suivante :

http://www.w3.org/TR/UNDERSTANDING-WCAG20/conformance.html#uc-levels-head

En tant que méthode d’application des WCAG 2.0, le RGAA propose une liste de tests unitaires. Dans la mesure où chaque technique WCAG 2.0 peut être associée à plusieurs critères de succès associés à des niveaux de conformité différents, les tests unitaires du RGAA ont été associés au niveau de conformité le plus bas.

Si le succès à un test est requis pour satisfaire à un critère de succès de niveau A et à un autre critère de succès de niveau AA, le test sera directement associé au niveau A. Dans ce cas le niveau WCAG 2.0 associé au test est appelé niveau déduit.

Exemple: le test 4 de la thématique structure « Présence d’une hiérarchie de titres complète » est associé aux critères de succès suivants :

Le niveau WCAG déduit de ce test est donc le niveau A.

Pour satisfaire les critères WCAG 2.0 obligatoires dans le RGAA, une page devra passer avec succès tous les tests de niveaux déduits A et AA. Il est également utile de vérifier le déploiement des tests de niveau AAA, qui ont une utilité certaine, bien que non essentielle pour l’accessibilité, sans pour autant que le succès à ces tests soit une obligation formelle.

Profils des intervenants

Indique le profil d’acteur qui, au cours du cycle de la production du contenu, devra prendre en compte le point de contrôle. Quatre profils d’acteurs ont été identifiés et peuvent être appelés à coopérer dans les différents points de contrôle :

6-Le contenu et sa mise en forme : Textes, Structure, Tableaux, Images, Couleurs, Présentation

Thématique 1 : Textes

Nombre de tests : 10.

Thématique 2 : Structure

Nombre de tests : 13.

Thématique 3 : Tableaux

Nombre de tests : 10.

Thématique 4 : Images

Nombre de tests : 11.

Thématique 5 : Couleurs

Nombre de tests : 16.

Thématique 6 : Présentation

Nombre de tests : 18.

7-Le site et sa navigation : Standards, Navigation, Cadre

Thématique 7 : Standards

Nombre de tests : 8.

Thématique 8 : Navigation

Nombre de tests : 36.

Thématique 9 : Cadres

Nombre de tests : 2.

8-Les contenus spécifiques : Formulaires, Multimédia, Scripts

Thématique 10 : Formulaires

Nombre de tests : 16.

Thématique 11 : Multimédia

Nombre de tests : 34.

Thématique 12 : Scripts

Nombre de tests : 13.