Étude d’implantation

1. Implantation : pourquoi ?

Une entreprise est équivalente à un tuyau: on entre une matière, on en sort un produit.

Le diamètre du tuyau va déterminer le débit. Mais ce qui importe pour une entreprise, c’est la longueur du débit : plus on est long a produire, plus on a un tuyau qui est long, ce qui équivaut à une perte de temps.

Pour remédier à cela, il faut une organisation du travail adaptée. D'une part on s’occupe du lieu où on produit (implantation) et d'autre part des moyens pour mener à bien la production (LEAN) .

Ainsi, les solutions à rechercher sont à orienter vers l'élimination des pertes de toute nature : de temps, de matière, de main-d'oeuvre, d'énergie, etc., ce qui conduit à étudier les problèmes-clés de l'organisation des ateliers.

Ce sont par exemple :

2.1 JAT (juste à temps)

La philosophie du JAT et du LEAN vise la suppression des gaspillages (stocks, ressources,…) et l’augmentation de la vitesse des flux.

Les délais de livraisons devenant de plus en plus courts et les coûts de production de plus en plus bas, sans oublier le fait que le coût du foncier est non négligeable, si on veut augmenter la productivité et la réactivité des entreprises (indicateurs d’efficacité et de mesure de la performance), on se doit d'être dans une logique d’évolution et d’optimisation constante.

Sachant que souvent plus de 60% du temps nécessaire pour fabriquer une pièce se passe en manutention, en stockage ou en attente, on a tout intérêt à minimiser les temps de déplacement des produits d'un poste à un autre.

Cela s'avère moins évident que cela en à l'air car les produit deviennent de plus en plus complexes.

S'ajoute à cela qu'il faut veiller à respecter les normes et les contraintes techniques des bâtiments.

Ainsi l'optimisation des flux est primordiale et cela passe par une implantation optimale.

2. Implantation : objectifs

Il est particulièrement important de résoudre les problèmes d'implantation lors de la création d'une usine, d'un chantier, d'un bureau.

L'étude d'implantation est la recherche de la meilleure place du matériel et des équipements, dans un cadre disponible ou à ériger, de façon à faciliter la réalisation de toutes les opérations nécessaires à la production.

Les objectifs à atteindre sont, principalement, les suivants :

Exemple d'organisation obsolète : Complexité des flux.

Schéma d'un flux complexe

On peut donc formuler l'optimisation de l'implantation par la minimisation du coût total de transport Ct entre poste (entre cellules, …).

Ct = mini { Iij . Dij . Cij }

Avec :

Ce qui revient au final à :

  • Simplifier ses flux pour faciliter le pilotage.
  • Avoir une meilleure lisibilité des flux.
  • Améliorer la gestion des flux en réduisant les trajets entre les postes, en éliminant les points d’engorgement, en évitant les retours en arrière, … pour augmenter la vitesse du flux.

3. Cartographie des services

Les problèmes d'implantation peuvent être traités dans les services suivants :

Cartographie des services