Votre navigateur n'accepte pas les coockies
Accueil

Analyse Fonctionnelle Interne

Introduction

L’objectif de l’analyse fonctionnelle interne d’un produit est d’observer une solution existante ou imaginée pour :

Plusieurs outils existent pour décrire le point de vue du concepteur afin de faire comprendre le système du point de vue mainteneur.

1-La méthode FAST

1.a-Principe

Le diagramme FAST (Function Analysis System Technic) permet de traduire chacune des fonctions de service en fonction(s) technique(s), puis matériellement en solution(s) constructive(s).

Il se construit de gauche à droite, dans une logique du pourquoi au comment.

Dès lors que les fonctions de services sont identifiées, cette méthode les ordonnes et les décompose logiquement pour aboutir aux solutions techniques de réalisation.

Le diagramme FAST constitue alors un ensemble de données essentielles permettant d’avoir une bonne connaissance d’un produit complexe et ainsi de pouvoir améliorer la solution proposée.

Principe du diagramme FAST

1.b-Fonctions

Les fonctions de service constituent une relation entre le système et le milieu extérieur.

Il faut souvent plusieurs fonctions de service pour répondre à un besoin.

Les fonctions techniques sont internes au produit, elles sont choisies par le constructeur dans le cadre d’une solution, pour assurer une fonction de service.

1.c-Schématisation

Convention de schématisation du diagramme FAST

La méthode s’appuie sur une technique interrogative. En partant d’une fonction principale, elle présente les fonctions dans un enchaînement logique en répondant aux trois questions :

Afin de permettre une compréhension aisée de tous, ce type de représentation est normé.

Au niveau national (Français) elle est régulée par la norme NF EN 1325-1 qui décrit les grandes lignes de cette méthode.

La recherche de solutions techniques (le COMMENT) permet une justification de l’existence de formes de pièces.

Rq : Chaque forme ou pièce réalise une fonction technique élémentaire. 
Si cela n’est pas le cas, cette forme ou pièce est inutile et le coût du mécanisme devient trop élevé.

Exemple partiel de diagramme FAST : aspirateur

Exemple de diagramme FAST pour un aspirateur

2-La méthode SADT

Définition de SADT : Structured Analysis and Design Technic
(Technique Structurée d’Analyse et de modélisation des Systèmes)

2.a-Introduction

Il existe principalement deux philosophies pour l’analyse des sytèmes ou objets techniques :

2.b-Méthode SADT

La méthode SADT a été mise au point aux Etats Unis en 1977 par Doug Ross pour la société Softech. Baptisée à l’origine IDEF0 (en anglais Integration Definition for Function Modeling)

Encore appelée analyse fonctionnelle descendante, c’est une méthode graphique qui part du général pour aller au particulier.

Elle permet de décrire des systèmes ou objet technique complexes par l’étude :

Pour faciliter l’étude, on se base sur une modélisation qui se fait à partir d’un outil graphique composé de :

	- Les actigrammes conviennent bien à la description des systèmes et objets techniques
	- Les datagrammes conviennent bien à la description des systèmes de traitement de l’information
	

2.c-Description

La SADT s’appuie sur deux principes :

L’outil S.A.D.T. décrit la constitution du système en utilisant des boites et des flèches représentant des flux (énergie, matière ou information) entrant ou sortant de ces boîtes.

SADT Niveau A0

2.d-Cadre de l’analyse

Le cadre de l’analyse doit être délimité à partir d’une étude préalable qui permet d’établir la boîte du premier diagramme. Cette boîte représentative du système global se numérote A-0 (lire A moins zéro).

Niveau A-0 (A moins zéro)

Il définit :

SADT Niveau A-0

L’outil SADT permet de réaliser une "analyse descendante" des sytèmes. On va du plus général au plus détaillé, en s’intéressant aux activités du sytème.

Cette analyse descendante traduit la hiérarchie des activités réalisées par le système. De fait, le premier niveau reste très abstrait et ce n’est qu’en descendant dans la hiérarchie que les solutions techniques et les moyens nécessaires à leur réalisation sont précisés et détaillés.

	- En général, on utilise 3 à 6 boîtes par niveau
	- Il faut toujours au moins une contrainte (celle qui déclenche l’action)
	

Niveau A0 (A zéro)

Chaque boite représente une action que doit réaliser un constituant du système pour lui permettre de satisfaire la fonction globale. Ce niveau permet d’observer les flux d’énergie et d’information entre les différentes boites nommées A1, A2, A3...

SADT Niveau A0

Niveaux inférieurs

La méthode est valide à condition de veiller à la cohérence des informations aux changements de niveaux. Tout ce qui franchit les frontières d’une boite doit se retrouver à l’identique au niveau suivant.

SADT Niveaux inférieurs

2.e-Exemple SADT sécateur électronique

SADT sécateur électronique A-0

SADT sécateur électronique A0

SADT sécateur électronique A3